Hugo Clémot - Printemps du Livre 2019

Hugo Clémot

Hugo Clémot est agrégé, docteur en philosophie, chargé de cours à l’Université de Tours, formateur et professeur de philosophie en lycée. Spécialiste de philosophie du cinéma, associé au Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (ISJPS), il a aussi porté un projet CNRS « Attentats-Recherche » intitulé « Les mires cinématographiques des terroristes ». Oeuvrant à la diffusion des philosophies analytiques et post-analytiques du cinéma, et notamment du cinéma d’horreur, il cherche également à contribuer à la création d’une philosophie des séries télévisées.

Il a publié les ouvrages : Les Jeux philosophiques de la trilogie Matrix (Vrin, 2011), La Philosophie d’après le cinéma (PUR, 2014), Cinéthique (Vrin, 2018) et dirigé le livre collectif Enseigner la philosophie avec le cinéma (Les Contemporains favoris, 2015).

Parmi ses textes récents, on compte « Travail de deuil, philosophie et expérience cinématographique » (revue a contrario, 2018), « Penser l’intime avec le cinéma » (Archives de philosophie, 2018) et cinq chapitres du livre L’analyse des films en pratique : 31 exemples commentés d’analyse filmique (dir. L. Jullier, Paris, Armand Colin, 2018).

Clémot couverture 
Cinéthique
Vrin, « La vie morale », 2018

Discipline : Philosophie ; études cinématographiques

L’importance morale des films pour les spectateurs est une dimension de l’expérience cinématographique qui a longtemps été négligée. En décrivant les pouvoirs d’éducation morale du cinéma, ce livre entend inciter les philosophes à pratiquer la lecture éthique d’œuvres cinématographiques. Cet exercice permet de rendre intelligibles des traits importants de nos existences, à côté desquels les formes académiques de discours tendent à nous faire passer. Prendre notre expérience des films au sérieux devrait même réorienter notre conception des tâches de l’éthique, mais aussi des façons de faire de la philosophie.

Hugo Clémot entend ainsi contribuer à une conversation dont les interlocuteurs sont Ludwig Wittgenstein, Stanley Cavell, William Rothman, Victor Perkins, Cora Diamond, Andrew Klevan et Sandra Laugier. Parce qu’elle permet de comprendre autrement des films comme Cette sacrée vérité, L’impossible Monsieur Bébé, La Femme de l’aviateur, Conte d’hiver, Conte de printemps, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Detachment ou Be Happy et des réalisateurs tels que Leo McCarey, Howard Hawks, Alfred Hitchcock, Éric Rohmer, Terrence Malick ou Arnaud Desplechin, cette tradition pourra également intéresser les chercheurs en études cinématographiques, s’il est vrai que la valeur d’une recherche esthétique est fonction de sa capacité à enrichir l’expérience d’œuvres singulières.