Isabelle Krier - Printemps du Livre 2019

Isabelle Krier

Isabelle Krier-Szuszkin est  professeure de philosophie au lycée Voltaire à Orléans depuis sept. 2013.

Ses recherches portent sur Montaigne et le scepticisme moderne. Elle s’intéresse aussi à la question de la différence des sexes et du genre dans l’histoire de la philosophie occidentale. Elle a codirigé avec Jamal Eddine El Hani (Département de lettres de l’université Mohamed V-Rabat-Agdal), Le Féminin en miroir entre Orient et Occident, préface de Françoise Héritier, Paris/Casablanca, Campagne Première/Presses universitaires de France/Le Fennec, 2005, sur l’image et le statut des femmes dans les pays arabes et en France, introduction de Françoise Héritier.
Sa thèse de doctorat soutenue en 2008 portait sur la différence des sexes dans les Essais de Montaigne. Elle est parue en novembre 2015 chez Classique Garnier sous le titre Montaigne et le genre instable.
Elle a publié une dizaine d’articles sur Montaigne et sur la question du genre dans les philosophies françaises des XVIe et XVIIe siècles, où elle examinait les questions de l’accès des femmes à la culture, de la gynécocratie, de la famille, de l’autorité, du désir ou du traitement des sorcières, parmi lesquels « Examen sceptique de la gynécocratie », BSAM, n°46, 2007 ; « Apologie et satire du pouvoir : de l’absolutisme de Bodin au scepticisme de Montaigne », dans Discours et relations de pouvoir, actes du colloque de 2006 de l’université du Caire ; « Critique sceptique de la rhétorique adressée aux dames par Montaigne », dans Cl. La Charité (dir.), Femmes rhétorique et éloquence sous l’Ancien-Régime, 2012 ; « Montaigne : une autorité émancipatrice », BSAM, 2017. Elle s’attache aussi à faire connaître la pensée philosophique de Marie de Gournay, pionnière du féminisme philosophique moderne et auteure d’une œuvre volumineuse, dont « Egalité des hommes et des femmes » (1622) (« Souvenirs sceptiques de Marie de Gournay dans “ Égalité des hommes et des femmes ” » Clio, n° 29 ; Presses universitaires du Mirail, 2009 et « Marie de Gournay, fille d’alliance de Montaigne et pionnière du féminisme : Une philosophe autonome », dans les actes du Colloque "Savantes Femmes", Orléans, 2012.

Elle dirige une série de Journées philosophiques dans l’Académie d’Orléans-Tours sous le titre « Les Rendez-vous philosophiques d’Orléans-Tours » avec l’appui de l’Inspection générale et régionale de philosophie et du Rectorat de l’Académie d’Orléans-Tours. Ces Rendez-vous ont le but pédagogique d’ouvrir les lycéen-ne-s à la réflexion critique sur des enjeux contemporains majeurs et de montrer le dynamisme de la réflexion philosophique dans la cité. Ils s’inscrivent dans la mutualisation de 6 lycées de l’agglomération orléanaise et sont coordonnés par une équipe d’enseignant-e-s de philosophie de la Région Centre Val de Loire. Ils donnent lieu à des évènements en ville à la Médiathèque d’Orléans et au FRAC. En 2014, il s’agissait de « Quel avenir pour les matérialistes ? ». En 2016, le thème a été « Le pouvoir : une réalité ambigüe ? Entre autorité et domination ». En cours de préparation, les Rendez-vous philosophiques d’Orlé@ns-Tours 3 : « Etranges étrangers» (25-30 mars 2017). En avril-mai 2019 : « Penser l’animal ».

Des personnalités intellectuelles majeures ont participé à titre d’intervenant-e-s à ces Rendez-vous philosophiques d’Orléans-Tours. La parution d’un collectif issu de ces Rendez-vous est en cours sous le titre L’Equipée sauvage des matérialistes et sera publiée aux Editions Les Matériologiques.

Krier couvertureMontaigne et le genre instable
Paris, Classiques Garnier, « Essais philosophiques sur Montaigne et son temps », 2015

Discipline : Philosophie

Cet ouvrage présente la première étude consacrée à la philosophie de Montaigne sur le thème du genre, sujet longtemps rendu invisible par la tradition critique, en France. La question du genre acquiert, dans les Essais, le statut d’un réel objet de pensée. Montaigne construit sur ce thème un discours philosophique novateur. Sa cohérence convainc quand on le rattache au scepticisme si particulier des Essais. La pensée de Montaigne sur la différence des sexes apparaît comme un renversement ironique des mentalités misogynes dominantes. Elle élabore une satire du patriarcat et constitue une défense de la liberté et de l’égalité de la femme. Identité, sexualité, culture, pouvoir sont des enjeux de combat. Cette pensée influencera Marie de Gournay, pionnière du féminisme moderne. Elle ouvre la réflexion contemporaine sur des perspectives inédites.