Juliette Grange - Printemps du Livre 2019

Juliette Grange

Juliette Grange est agrégée de philosophie, Docteur d’État et Professeur à l’Université de Tours (philosophie moderne et contemporaine), et chercheur à l’ICD. Elle est spécialiste de la pensée française du xixe siècle et a consacré sa thèse à Auguste Comte (éditée sous le titre La Philosophie d’Auguste Comte, science, politique, religion, PUF 1996). Auteur d’éditions critiques en format de poche de textes de Comte (Petite biblio­thèque Payot, Tel Gallimard, G.F. Flammarion) et de Saint-Simon (Agora Pocket). S’intéresse à l’articulation entre sciences et politique, au mouvement de sécularisation et à l’apparition des sciences humaines. Elle a publié un essai général sur les rapports entre science et politique : Auguste Comte. La politique et la science, Odile Jacob, 2000, un autre sur l'idée républicaine : L'Idée de république, Agora Pocket, 2008, sur l’écologie politique Pour une philosophie de l’écologie Agora Pocket, 2012 et sur le néoconservatisme Les Néoconservateurs Agora Pocket 2017.


Grange couvertureLes Néoconservateurs
Octobre 2017, Agora Pocket

Discipline : philosophie politique, sciences politiques

Le premier livre en français pour essayer de comprendre ce que l'expression " néo cons " veut vraiment dire.

Ce livre s'attache à décrire une variété particulière et peu identifiée d'extrémisme de droite dans sa version française récente. Le néo-conservatisme est un puissant mouvement politique qui a d'abord mené une guerre des idées aux États-Unis, et qui a ensuite essaimé en Europe, en particulier en France depuis une quinzaine d'années. L'enquête exhaustive de Juliette Grange propose d'identifier un mouvement politique antidémocratique et antirépublicain qui s'exprime dans des Think Tanks, des activités de lobbying et des groupes confessionnels. Ce mouvement a pour principale caractéristique d'affirmer ensemble le néolibéralisme et le retour aux valeurs morales et religieuses. L'État étant chargé d'imposer à la société l'un et l'autre, et à lui-même la mise en œuvre des valeurs du marché. L'ouvrage montre comment le néo-conservatisme a émergé en Europe de manière discrète, par une guerre des idées dans le champ intellectuel en philosophie et sciences humaines, puis s'est popularisé dans les réseaux sociaux, blogs et presse.