Elizabeth Gibson-Morgan

Elizabeth GIBSON-MORGAN est Maître de conférences à l'Université de Tours où elle enseigne l'anglais juridique et le droit anglais au sein du Département LEA dans les parcours Droit/Langues et Relations Internationales. Elle est membre-associé du centre Interactions Culturelles et Discursives (ICD) EA 6297 de l’Université de Tours. Elle est aussi rattachée au Département de Politique Economique de King’s College, Londres, comme chercheur invité – Senior Research Fellow. Ses plus récentes publications incluent le présent ouvrage ; et deux autres ouvrages en codirection avec Alexis Chommeloux, Contemporary Voting in Europe : Patterns and Trends, Chippenham, Royaume-Uni : Éditions Palgrave/Macmillan, 2017, ainsi que The Rights and Aspirations of the Magna Carta, Chippenham, Royaume-Uni : Éditions Palgrave/Macmillan, 2016.

Constitutional Reform in Britain and France: From Human Rights to Brexit
Cardiff: University of Wales Press, septembre 2017, 272p
Discipline : droit constitutionnel, sciences politiques, civilisation britannique contemporaine

Etude comparative des réformes constitutionnelles au Royaume-Uni et en France au cours des vingt dernières années, cet ouvrage à la croisée du droit constitutionnel, des sciences politiques et de la civilisation britannique contemporaine, porte plus précisément sur les réformes ambitieuses du gouvernement de Tony Blair à la fin des années quatre-vingt-dix ainsi que sur les changements majeurs introduits en France suite aux propositions du rapport du Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Vème République, dit Comité Balladur, de 2008. L’ouvrage est divisé en six chapitres ; le premier traite du processus d’amendement de la constitution en France et au Royaume-Uni, le second est consacré au statut du chef de l’Etat dans les deux pays et à ses relations complexes avec le premier ministre. Le troisième chapitre, quant à lui, porte sur la réforme du Parlement, notamment la proposition d’élire une partie des membres de la Chambre des Communes et de la chambre des députés à la représentation proportionnelle – initiative aujourd’hui reprise par le Président Macron en France. Le chapitre quatre aborde les questions de l’indépendance de la justice et de la protection des droits de l’Homme dans un contexte de lutte contre le terrorisme et de développement du phénomène de radicalisation. Le chapitre cinq, pour sa part, retrace les origines et objectifs de la décentralisation en France de même que du processus de dévolution en Ecosse et au pays de Galles. Pour finir, le chapitre six est consacré aux sujets sensibles de la construction européenne, de la coopération entre les deux pays et du devenir du Royaume-Uni suite au referendum de juin 2016 ayant donné une courte victoire aux partisans de la sortie du pays de l’Union européenne.
Deux objectifs ont guidé l’auteur ; le premier, celui d’apporter un éclairage sur des questions d’actualité juridique et politique complexes mais, en même temps, déterminantes pour l’avenir de la France et du Royaume-Uni. Le second, plus personnel, lié à son appartenance à une double culture vise, pour sa part, à aider Français et Britanniques à surmonter leurs différences afin de bâtir une nouvelle Entente Cordiale en tant que partenaires au sein de l’Europe.