Henri Gonnard

Henri Gonnard est maître de conférences à l’université de Tours où il est membre du Conseil de l’équipe Interactions culturelles et discursives (ICD, EA 6297). De 2012 à 2015, il a aussi été membre associé au projet international de recherches Música de camara instrumental y vocal en España en los siglos xix y xx (I+D+i, HAR2011-24295 (Universidad de Granada, España). Habilité à diriger des recherches, ses travaux portent sur les mécanismes des discours musicaux (tonalité et modalité post-tonale) ainsi que sur la musique occidentale dans ses rapports avec la littérature, les autres arts et l’histoire des idées, du romantisme au surréalisme. Il a notamment publié La musique modale en France de Berlioz à Debussy (Paris, Champion, 2000), Introduction à la musique tonale. Perspectives théoriques, méthodologiques et analytiques (Paris, Champion, 2011, trad. en japonais en 2015) et il est l’éditeur scientifique de l’ouvrage collectif Regards sur la tonalité/Perspectives on Tonality (Delatour France, 2013).

Christiane Heine enseigne la musicologie à l’université de Grenade (Espagne). Ses recherches sont axées sur la musique occidentale des xixe et xxe siècles, notamment sur l’approche analytique de son corpus instrumental espagnol dans le contexte de la création contemporaine.

La musique de chambre au milieu du XXe siècle. France-Espagne (avec Christiane Heine)

PUFR, 2017, 232 p. ; préface de Mónica Zapata

Discipline : Musicologie

Ouvrage publié avec le soutien :
- du ministère de l'Economie et de la Compétitivité du gouvernement espagnol ;
- du projet d'investigation I+D+i HAR2011-24295 : "La musique de chambre instrumentale et vocale en Espagne aux XIXe et XXe siècles : récupération, réception, analyse critique et étude comparative du genre dans le contexte européen" ;
- de l'équipe de recherche ICD (EA 6297).



En marge de la riche production austro-allemande, le présent ouvrage explore la musique de chambre en France et en Espagne des années 1940 aux années 1970. À travers l’analyse d’œuvres de Olivier Messiaen, Francis Poulenc ou Rodolfo Halffter et à la lumière du contexte historique et social espagnol des années 1950, ce livre révèle un aspect moins connu du genre concerné.